Accueil > Patrimoines > Le phare de Richard

Le phare de Richard


Intérêt
Difficulté d'accès
Marche d'approche
Durée de la visite
Toutes illustrations | Photos seules | Vidéos seules | Cartes postales seules

Remplaçant un arbre abattu par la tempête, qui servait de point de repère aux marins de l’estuaire, un premier phare en maçonnerie, haut de 18 m, est érigé en 1843. La hauteur n’étant pas suffisante, un second phare métallique de 31 m de hauteur est construit à proximité du premier. Le 15 octobre 1953, le phare est déclassé car le chenal avait été balisé par des bouées, rendant sa fonction inutile. Il est vendu à un particulier en 1955 qui finalement le laissera à l’abandon. En 1984, encouragé par l’initiative de débroussaillage d’une poignée de jeunes de la commune, le maire de Jau-Dignac et Loirac, décide d’acheter et de restaurer le phare de Richard qui sera propriété communale le 2 décembre 1988. L’architecture de l’ensemble du monument est conservée et la tour reste à l’origine. En 1992, on y installe un musée qui retrace la vie de l’estuaire du XIX° siècle à nos jours, il rappelle l’existence de l’ostréiculture pratiquée sur la commune jusqu’en 1975. Le site devient alors un lieu touristique et culturel, reconnu et apprécié.

Source : http://www.petit-patrimoine.com

 

SystèmeDatumnotationcoordonnées Xcoordonnées Y
Lambert 93RGF93D.d392724.425937976489885.5358529
Lambert II+NTFD.d344300.9792382054108.1665014
Lambert IIINTFD.d344295.486775913353934.8773044
UTM zone 31WGS84D.d192486.068397695039303.2815687
Peuso-mercatorWGS84D.d-103741.527777015690985.0560289
Latitude LongitudeWGS84DMS-0°55'54.934"45°26'22.333"

Evaluation

 Vos observations sur Le phare de Richard